07 octobre 2008


larche_cover_04_



LA NAISSANCE DE L'ARCHE DE BAGOUET

L'ARCHE est le nom d'une ancienne ferme rénovée, entourée de 9 ha de zone naturelle qui se trouve en bordure d'Angoulême (16).
Ce territoire est la propriété de la famille BAGOUET dont feu Henri, le patriarche, s'est posé en défenseur de la biodiversité et de la naturalité sur ces terres durant ces 20 dernières années.
Le nom de l'association et du projet est un hommage à ce personnage qui était entre autre, un administrateur très impliqué de l'association Charente Nature. Il a également crée la première maison de jeunes sur Angoulême dans les années 50 et a fondé la section charentaise d'Amnesty International.

L'ARCHE DE BAGOUET est une association née de l'inspiration de Marc-Antoine Deprat et Éliza Gajewski pour ce lieu.
Pour l'instant le projet est concentré sur la zone appelée "l'île" : 2 ha de végétation dense, abandonnée à la frîche depuis plusieurs années.

LE CONCEPT comporte 3 facettes:
         - la production maraîchère "écologique".
L'idée est de produire des fruits et légumes de bonne qualité nutritionnelle, sans altérer le sol et en ayant un impact écologique positif.

          - la stimulation de la biodiversité.
En ouvrant certains milieux et en laissant certaines zones évoluer d'elles-même, l'effet mozaïque déjà visible sera soutenu et enrichi. Le lieu aura ainsi spontanément une plus grande capacité d'accueil de la faune et la flore sauvages (renforcée par des zones interdites d'accès à l'humain).

          - Une pédagogie citoyenne.
Il s'agit d'un concept pédagogique environnemental qui a pour objectif de partager avec le public des pratiques de gestion et d'aménagements écologiques dans le but de produire fruits et légumes, au sein d'un espace naturel privilégié.
L'idée est que chacun participe et apprenne des techniques qui lui seront personnellement utiles.

 

       La ligne directrice de l'association "L'Arche de Bagouet" est d'expérimenter et analyser pour construire une agriculture saine dans un rapport social équilibré et une économie à l’échelle locale.
Pourquoi "locale"?
Force est de constater qu'à l'échelle nationale, européenne ou mondiale, ce sont des groupes financiers et industriels qui tracent les directions engageant plus de 6 milliards de personnes.
Or, il semble de plus en plus évident que les changements nécessaires à notre survie et à celle de nos descendances, ainsi qu'aux animaux et à la nature, viendront des réseaux éco-responsables, solidaires et citoyens.

Actuellement des questions primordiales commencent sérieusement à se poser et à s'imposer : 
le problème de la pénurie de l'eau, le problème du prix bientôt inaccessible du pétrole, la pollution qui détruit notre santé et notre environnement, le fonctionnement d'une société qui exclu de plus en plus de monde...
Alors,
          - peut-on cultiver sans arroser?
          - sans utiliser de produits chimiques?
          - sans utiliser d'énergie fossile telle que l'essence (pour faire fonctionner débroussailleuse, motoculteur...)?
tout en conservant un rendement viable ?
          - Peut-on préserver une zone naturelle sauvage en y intégrant des cultures productives de fruits et légumes ?
          - Comment participer à la construction d'une nouvelle citoyenneté et trouver des solutions pour appréhender un changement inéluctable des habitudes?

          Ce sont ces questions fondamentales qui servent de base au travail de "L'Arche de Bagouet".

   
   
   

Posté par larchedebagouet à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LA NAISSANCE DE L'ARCHE DE BAGOUET L'ARCHE est le

Nouveau commentaire